De Saint Nicolas au Père Noël...
Écrit par Mme Plaza   
Lundi, 11 Décembre 2017 10:12

saint-nicholas pixabaySaint Nicolas, Père Noël, Santa Claus, qui est qui??? Si vous voulez enfin tout comprendre des différents personnages de Noël, lisez cet article...

 

Le 6 décembre, c’est la Saint Nicolas, "Nikolaustag" en allemand.

Le soir du 5 décembre on prend une chaussure - si on est malin on prend une grande botte - et on la met devant la porte d’entrée. Le lendemain, miracle, la chaussure déborde de clémentines, de noix et de chocolats ! Mais ça vient d’où ? Des voisins ? Des parents ? Mais non ! Saint Nicolas est passé dans la nuit ! A quoi il ressemble ? Eh bien, il ressemble à s’y méprendre à un Père Noël !

 

Mais attention, Saint Nicolas et le Père Noël ne sont pas une seule et même personne ! Saint Nicolas vécut au 4e siècle, à Myra, dans la Turquie actuelle. C’était un évêque. On dit de lui qu’il protégeait les enfants et les veuves et qu’il faisait plein de miracles. Il est mort un 6 décembre et il devient le patron des marins, des commerçants, des boulangers, des bouchers, des tailleurs, des tisserands, des voyageurs, des prisonniers, des avocats, des notaires, des prêteurs sur gage, des mendiants et surtout des enfants !

 

Et depuis le 14e siècle, la coutume veut que ce 6 décembre Saint Nicolas offre des cadeaux aux enfants. Mais cette jolie tradition déplaît au réformateur Martin Luther, qui remet en question la légitimité des saints. Alors, pour diminuer l’importance de Saint Nicolas, les protestants déplacent le jour des cadeaux du 6 au 25 décembre, jour de Noël, et inventent un nouveau personnage qui apporte les cadeaux : le Christkind.

 

Le Christkind allemand, littéralement le Christ enfant, est un concept plutôt étrange. Un curieux mélange entre un petit Jésus et une petite fille ou un petit ange blond, vêtu d’une longue robe blanche, avec des ailes. Mais ne croyez pas que Saint Nicolas se laisse faire ! Il continue à faire sa ronde le 6 décembre, seulement il dépose des cadeaux plus petits.

 

Lorsque les premiers colons néerlandais arrivent aux Etats-Unis, ils amènent dans leur bagages Saint Nicolas, qui s’appelle chez eux Sinterklaas. Sinterklaas se transforme petit à petit en Santa Claus, il perd ses attributs religieux et s’équipe de plusieurs rennes pour tirer sa luge. Au milieu du 19è siècle, un dessinateur d’origine allemande, Thomas Nast, lui donne son air rondouillet et ses habits rouges.

 

En 1932, le fabricant de Coca Cola veut prouver qu’on peut boire du Coca Cola même en hiver. Il fait alors poser, pour sa rituelle campagne d’affichage de Noël, un gros Santa Claus jovial, aux joues rouges, avec une bouteille de Coca Cola à la main ! La force de frappe de Coca Cola fait le reste et le personnage publicitaire fait le tour du monde et finalement débarque en Europe. Ce papy rondouillard en manteau rouge s’appelle désormais père Noël en France, Weihnachtsmann en Allemagne. Alors si vous avez bien suivi, vous avez compris que cet omniprésent père Noël tout rouge, made in USA, a en fait volé la vedette à son propre père, le pauvre Saint Nicolas.