Un tilleul retrouvé...
Écrit par M. Carcreff   
Vendredi, 15 Décembre 2017 10:12

plantation arbres 2017

 

Quoi de plus naturel que de planter un tilleul au collège Sainte-Barbe.
Deux principes ont motivé les élèves de l’option Environnement du collège qui s’y sont attelés ce mercredi, celui des symboles et celui des apprentissages.
Les symboles tout d'abord : présents depuis des décennies au collège, les anciens tilleuls ont dû être abattus lors de la construction de la nouvelle école et nous tenions à les retrouver. Ils seront source d’ombre pour les enfants du primaire et un réfectoire pour nos chères abeilles (le tilleul est un arbre très "mellifère").
Concernant les apprentissages, la multi-activité de l’option Environnement fait que, de la découverte des araignées, puis des chauves-souris en passant par l’ornithologie, l’idée de planter un arbre avec le savoir faire que cela impose trouvait là toute sa justesse.

Au total, une belle motivation pour une activité basée sur la transmission aux générations futures…

 
Orientation : Portes Ouvertes des lycées
Écrit par M. Quémener   
choose-direction

Voici les dates des journées Portes Ouvertes des lycées qui nous ont été communiquées.

 

Les lycées en caractères gras font partie du bassin du COB (Centre-Ouest Bretagne) ou du réseau lasallien.

 

Vous pouvez accéder au site internet de chacun des lycées cités en cliquant sur le nom de l'établissement...

affiche Portes Ouvertes 2018

 

Mise à jour le Jeudi, 14 Décembre 2017 15:30
 
Musique minimaliste
Écrit par Mme Saintillan   
Mardi, 12 Décembre 2017 11:37

 

"En quoi la répétition peut-elle servir la composition?" Voici une vaste question à laquelle les élèves de 4ème ont réfléchi tout au long de leur première séquence d'éducation musicale.
Ce fut l'occasion pour eux de découvrir le courant minimaliste, courant qui a vu le jour dans les années 1960 aux États-Unis et qui ne cesse d'inspirer les plus inventifs musiciens de la scène française et internationale actuelle.

 

C'est avec plaisir et détermination, que nos élèves se sont approprié quelques techniques utilisant la répétition comme principe de composition et qu'ils ont inventé leur propre musique minimaliste. Voici un clip retraçant leurs travaux...
Encore bravo à eux et aux professeurs qui ont participé à ce projet !

 

Liens vers les œuvres citées :  Camille "Allez allez allez"Steve Reich & Wolfram Winkel - Clapping Music / North Star - Philip Glass

 
De Saint Nicolas au Père Noël...
Écrit par Mme Plaza   
Lundi, 11 Décembre 2017 11:12

saint-nicholas pixabaySaint Nicolas, Père Noël, Santa Claus, qui est qui??? Si vous voulez enfin tout comprendre des différents personnages de Noël, lisez cet article...

 

Le 6 décembre, c’est la Saint Nicolas, "Nikolaustag" en allemand.

Le soir du 5 décembre on prend une chaussure - si on est malin on prend une grande botte - et on la met devant la porte d’entrée. Le lendemain, miracle, la chaussure déborde de clémentines, de noix et de chocolats ! Mais ça vient d’où ? Des voisins ? Des parents ? Mais non ! Saint Nicolas est passé dans la nuit ! A quoi il ressemble ? Eh bien, il ressemble à s’y méprendre à un Père Noël !

 

Mais attention, Saint Nicolas et le Père Noël ne sont pas une seule et même personne ! Saint Nicolas vécut au 4e siècle, à Myra, dans la Turquie actuelle. C’était un évêque. On dit de lui qu’il protégeait les enfants et les veuves et qu’il faisait plein de miracles. Il est mort un 6 décembre et il devient le patron des marins, des commerçants, des boulangers, des bouchers, des tailleurs, des tisserands, des voyageurs, des prisonniers, des avocats, des notaires, des prêteurs sur gage, des mendiants et surtout des enfants !

 

Et depuis le 14e siècle, la coutume veut que ce 6 décembre Saint Nicolas offre des cadeaux aux enfants. Mais cette jolie tradition déplaît au réformateur Martin Luther, qui remet en question la légitimité des saints. Alors, pour diminuer l’importance de Saint Nicolas, les protestants déplacent le jour des cadeaux du 6 au 25 décembre, jour de Noël, et inventent un nouveau personnage qui apporte les cadeaux : le Christkind.

 

Le Christkind allemand, littéralement le Christ enfant, est un concept plutôt étrange. Un curieux mélange entre un petit Jésus et une petite fille ou un petit ange blond, vêtu d’une longue robe blanche, avec des ailes. Mais ne croyez pas que Saint Nicolas se laisse faire ! Il continue à faire sa ronde le 6 décembre, seulement il dépose des cadeaux plus petits.

 

Lorsque les premiers colons néerlandais arrivent aux Etats-Unis, ils amènent dans leur bagages Saint Nicolas, qui s’appelle chez eux Sinterklaas. Sinterklaas se transforme petit à petit en Santa Claus, il perd ses attributs religieux et s’équipe de plusieurs rennes pour tirer sa luge. Au milieu du 19è siècle, un dessinateur d’origine allemande, Thomas Nast, lui donne son air rondouillet et ses habits rouges.

 

En 1932, le fabricant de Coca Cola veut prouver qu’on peut boire du Coca Cola même en hiver. Il fait alors poser, pour sa rituelle campagne d’affichage de Noël, un gros Santa Claus jovial, aux joues rouges, avec une bouteille de Coca Cola à la main ! La force de frappe de Coca Cola fait le reste et le personnage publicitaire fait le tour du monde et finalement débarque en Europe. Ce papy rondouillard en manteau rouge s’appelle désormais père Noël en France, Weihnachtsmann en Allemagne. Alors si vous avez bien suivi, vous avez compris que cet omniprésent père Noël tout rouge, made in USA, a en fait volé la vedette à son propre père, le pauvre Saint Nicolas.

 
Schulaustausch / Echange avec l'école Montessori de Leipzig
Écrit par Mme Plaza   
Jeudi, 07 Décembre 2017 11:34

allemagne 2017-pt 

En mars 2017, le collège Sainte-Barbe avait accueilli un groupe de jeunes Allemandes du Bischöfliches-Maria-Montessori-Schulzentrum de Leipzig. Cet accueil avait d'ailleurs donné lieu à la signature d'un partenariat entre les deux écoles.

C'est cette année que tout se concrétise avec le départ en Allemagne fin novembre des 3èmes germanistes et l'accueil de leurs correspondants au mois de mars.

 

Après plusieurs heures de voyage en train via Paris et Francfort, le groupe est arrivé à destination de Leipzig. Certains élèves de Sainte Barbe ont pu rencontrer leur correspondant pour la première fois et d'autres retrouver ceux de l'année dernière. Ainsi, les 3èmes ont passé une semaine en immersion dans une famille allemande.

 

Le programme a été varié : travail collaboratif avec différentes classes de différents niveaux, immersion en cours, visite de Leipzig (et notamment du Musée Zeitgenössisches Forum, qui retrace l'histoire de la RDA), visite de Dresde, visite du Zoo de Leipzig et de sa serre monumentale, ... La semaine s'est terminée autour d'une journée spéciale "Noël" : les élèves ont partagé des chants en français et en allemand et découvert les traditions de Noël en Allemagne. Ils ont également montré leurs talents culinaires en préparant des biscuits de Noël. Cette belle journée s'est terminée par une fête d'au-revoir. Certains sont ensuite allés découvrir le Marché de Noël de Leipzig qui ouvrait ce même jour. Un moment magique...

 

L'échange n'est pas terminé puisque les élèves de Sainte-Barbe attendent maintenant avec hâte la venue de leurs camarades allemands.

Le travail non plus n'est pas fini : les élèves doivent terminer leur carnet de voyage, carnet qu'ils pourront utiliser pour leur oral de DNB au mois de juin. Ils ont également pour mission de présenter cette belle aventure aux élèves de 6ème du collège.

 

photo Le diaporama du voyage

 

 
Ils l'ont fait !!!

Logo

 

 

Après cinq jours d'ascension, Yann Jondot et son équipe ont atteint le sommet du Kilimandjaro ! Plus d'infos ici.

 

Source : Facebook "Un sommet pour une rampe" 

 

 

Pour suivre son aventure à l'assaut du Kilimandjaro, le plus haut sommet d'Afrique, vous pouvez consulter le blog de Yann Jondot en cliquant ici :

 

http://kilimandjarounsommetpourunerampe.over-blog.com/

 

24 novembre 2017 : Un article sur l'ascension du Kilimandjaro

Mise à jour le Lundi, 27 Novembre 2017 15:38
 
A la découverte du monde des araignées
Écrit par M. Carcreff   
Jeudi, 19 Octobre 2017 11:19

sortie EEDD Priziac 2017

 

Les huit élèves de l’option EEDD (Education à l’Environnement et au Développement Durable) ont choisi ce mercredi d’entrer dans le monde mystérieux des Araignées. Après celui des chauves-souris, le choix des araignées n’est pas anodin : il s’agit bien dans les deux cas d’étudier une faune très méconnue et fort mal aimée.

 

Quelques notions d’anatomie, un soupçon de méthodologie et il est temps pour nos apprentis arachnologues  d’expérimenter des techniques de chasse sur le terrain… Aspirateur à bouche, pot d’observation ou parapluie japonais,  quelques techniques de récolte et nos naturalistes en herbe s’adonnent aux joies de la détermination. C’est en repérant leurs toiles (géométriques, en nappe, en tube etc.…) qu’épeires, tégénaires ou autres araignées-crabes sont localisées… Il reste à les déterminer : le début d’une grande aventure…

 

Le « tour des araignées » n’est à l’évidence pas complet mais le verrou de l’appréhension est tombé et le but de l’option EEDD est en partie atteint : « mieux connaître pour mieux protéger » !

 

 
<< Début < Précédent 1 2 3 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 3